QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

FUSILIER MARIN

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Lun 5 Juil 2010 - 18:28

1970 plus exactement le 16/10...je me pointe à l'école des fus de Lorient (pas tout seul je vous rassure) en provenance d'Hourtin afin d'essayer d'obtenir cet insigne ''magique"...qui prouvait que j'avais également obtenu mon B E

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:

Mais voilà ce n'était pas gagné.
En effet il faut que vous sachiez que je ne voulais pas être fusilier marin.
Lors de la signature de mon engagement au centre de recrutement de Guingamp (22),(qui pour votre info n'existe plu), j'avais choisi comme étaient les us et coutumes trois spés...
1er infirmier
2eme radio
il en fallait une troisième ,n'étant pas inspiré, j'ai choisi fusilier marin....ERREUR...

Arrivé à Hourtin, vu mon niveau intellectuel au raz des pâquerettes,(c'est ce qui a été noté dans mon dossier, mais d'une façon plus administrative et moins choquante) , la spé qui devait mieux coller à ma peau fut celle de fus...
En réalité, mais ça je l'ai su bien plus tard, j'avais frappé à la porte de la marine, il m'avait été répondu "entrez" vous avez satisfait aux tests, il y a de la place chez les "sacos" vous êtes le bienvenu....
Et "vlan" le fus contrarié est arrivé....

Bon ben me dis-je, tu as signé c'est pour en ch....comme on disait à l'époque et puis t'avais qu'à mieux bosser à l'école, t'aurais pu faire maistrance pont.... mais que nenni
Puisqu'ils veulent que j'aille crapahuter, vais me plier aux ordres, car à l'époque on ne discutais pas.
Tout compte fait je n'avais plu droit au chapitre.
Donc comme on dit les formalités remplies, avec mes copains d'infortune,( devait se trouver avec moi notre amis Sauvage) nous priment le train à Bordeaux et direction Lorient.
Inutile de vous dire que les trains de l'époque .....vous avez connu hein?...sans compter les heures d'attente comme à Nantes pour la correspondance etc...bah là n'est pas le sujet.
Ce qui sera intéressant dans ma narration( entre autre) c'est l'arrivée triomphale en gare de Lorient après une nuit de transport...imaginez nos


A suivre ça vaut le coup


Dernière édition par Jean-Paul le Mar 1 Fév 2011 - 15:53, édité 1 fois
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par yvon le Mar 6 Juil 2010 - 7:26

Tiens Jean Paul ,cadeau ,si tu les as déjà ,poub ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
yvon
Permanent
Permanent

Messages : 2104
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mar 6 Juil 2010 - 7:29

Merci Yvon, ben non je ne les ai pas, donc je garde.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par puyraveau jean-gabriel le Mar 6 Juil 2010 - 8:29

L'histoire commençait pourtant bien!
1er choix : infirmier.
2ème choix : radio.

Et comme le chantait Henri Salvador...et alors!

Zorro est arrivé!
avatar
puyraveau jean-gabriel
Permanent
Permanent

Messages : 1010
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mar 6 Juil 2010 - 8:58

Nous voici donc en gare de Lorient le 16/10/1970.
Spoiler:
Nous descendons du train comme un troupeau de bovins.
Sur le quai, nous attendaient quatre où cinq hommes habillés en kaki avec un curieux béret vert sur la tête, qui se sont mis à aboyer vers notre direction.
Nous sommes regardés et devions tous penser la même chose: "Mais où sommes nous tombés ?"...qu'est-ce que c'est ce "bin's"
Du haut de nos 17 ans, nous étions entrain de nous rendre compte, que les quatre mois à venir (temps du BE) n'allaient pas être une partie de plaisir, que l'on était loin du club "med".

Les instructeurs chargés de nous accueillir et quel accueil, nous ordonnent toujours avec le verbe haut et ce devant les civiles qui se trouvaient là, d'entrer dans le hall de la gare, de nous mettre en rend, de prendre nos distances etc...
Imaginez le bor....en colonne couvrez.
Nous arrivions d'Hourtin, et ce n'est pas ces deux mois passés là bas qui nous ont rendu expert au marcher au pas et au droite alignement.
Donc tout une éducation à refaire.....Nous n'allions point être déçus, et je dirais même que nous allions rentrer vite fait bien fait dans le vif du sujet.
Après nous être mis en rang (à peu près), on nous ordonna de nous rendre vers les camions (des SF ) pour y déposer nos sacs et valises, et ensuite embarquer dans les cars bleus (chausson), afin de regagner l'école des fus. Il va sans dire que nous nous sommes dirigés vers les véhicules en marchant au pas...(enfin un pas pas très cadencé).

La suite est pas mal non plu. On va dire que ça montait crescendo...


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par latrube-jc le Mar 6 Juil 2010 - 10:47

sais pas pourquoi mais je rie et crois moi cetait pas mieux a la gare de Brest pour mon arrivée aux Mousses
avatar
latrube-jc
Permanent
Permanent

Messages : 4562
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par yvon le Mar 6 Juil 2010 - 11:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Idem pour moi à St Mandrier,descente de la gare de Toulon à pied jusqu'au quai constad,le Pypadi ou le Cavalas,je sais plus,nous attendais pour nous transporter à l'ecole des mécanos ...Une demie heure de traversée . J'avais à peine 16 ans .
avatar
yvon
Permanent
Permanent

Messages : 2104
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mar 6 Juil 2010 - 12:03

effectivement Yvon, la caricature que tu viens de mettre en ligne représente excellemment ce que j'ai vécu...pourtant j'en avais oublié l'expression.

Donc, une fois avoir mis nos sacs et valises dans les S F....(vous allez rire, j'avais peur dans tout ce "barda", de ne pas retrouver mes affaires), nous embarquâmes dans les "chaussons" et direction l'arsenal.
Après avoir passé le pont de bois (à l'époque) car si j'ai bonne mémoire aujourd'hui il est en béton.... nous arrivâmes à l'école des fusiliers marins.

Là les gars nous avons été impressionnés par la propreté des bâtiments (l'école avait deux ans..avant elle était sur le Château Renault) (photo internet)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

, une place d'arme plus que nickel chrome et déjà des marins qui évoluaient au pas cadencé (largement mieux que nous) en chantant....(c'étaient une des formations d'appelés)....

Je vous laisse sur votre faim, mais la suite va être assez juteuse...
A tout à l'heure.
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mar 6 Juil 2010 - 17:28

Les instructeurs, nous ont fait entré sous le hall , qui ressemblait à la photo qui va suivre. (cette photo est ressente, je l'ai prise il y a environ presque quatre années lors de mon passage à Lorient).La porte de garage à gauche n'existait pas. Par contre à la place des thuyas, il y avait un rosier..Je vous raconterais plus loin son histoire.
Spoiler:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donc une fois sous ce hall, les instructeurs nous on fait faire un pas en avant et nous ont mis au repos.
C'est là que les choses ont commencé à ce corser.

L'un des instructeurs le plus gradé un "patron", me semble-t-il, nous tint à peut près le langage suivant, toujours en aboyant et en nous traitant de tous les noms d'oiseaux:

''Vous allez vider vos sacs et valises devant vous. Nous allons fouiller vos affaires, et si nous trouvons, illustrés, grenades à plâtre etc, ça sera cinquante pompes pour l'ensemble''. Vous n'êtes pas ici pour gla...mais pour apprendre."
Il suffisait qu'un seul soit pris en flag, pour que tout le monde trinque (déjà à l'époque la solidarité régnait...)
Ben patatrasse, gagné, un c'est fait choppé et tout le monde (de mémoire on devait être une cinquantaine) c'est retrouvé en appuis tendu pour exécuter la sentence. Elle fut accompagnée des mêmes mots de volatiles, sans compter de quelques coup de pieds dans les flancs, histoire de nous faire comprendre que les pompes devaient être exécutées dans les règles de l'art imposées par l'école .

C'est pas fini...A suivre.


avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mer 7 Juil 2010 - 9:54

Une fois cette mise en bouche terminée (si je puis m'exprimer ainsi), il nous ont autorisé en nous l'ordonnant , (ce en aboyant toujours) de regagner nos chambrées.
Je ne me souviens plu si elles nous avaient été attribuées où si on les avait choisies, quoi qu'il en soit, la série de pompes allait continuer.
En effet, lorsque nous sommes entrés dans la "carré", nous avons reçu quelques coups de "randjos", dans l'arriére train.
Pour quelles raisons allez vous me demander?
Tout simplement parce que nous étions entrés sans prendre les "patins" .
En effet le sol en "gerflex" était ciré....
Après les coups de pieds où je pense, tout le mode en appuis tendant et c'est reparti pour cinquante pompes avec les mêmes sévices cités plus haut.
Déjà 100 pompes en quelques heures et ce en tenue de sortie...quand je vous disais que nous étions dans le vif du sujet.

A suivre...et ça continuera à monter crescendo.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mer 7 Juil 2010 - 16:15

Puisque nous étions en ''forme'', et après nous avoir laissés prendre nos quartiers, les instructeurs, décidèrent de nous faire une inspection de sac.
Ne pas oublier que dés notre arrivée, ils nous avaient fait vider nos sacs au sol alors qu'ils étaient bien rangés 25/25 avec planchettes et tout et tout.
Donc nous avions (de mémoire) une demi heure pour présenter sur le ''plumard" le marin dans toute sa splendeur.
Du bachi (de rechange) puisque l'autre à post sur l'élève fusilier, , jusqu'aux pompes (toujours de rechange) puisque nous pas encore pieds nus...en passant par la brosse à vêtements, celle à reluire...les pompes, la plaque matricule etc...je m'étale pas vous connaissez et d'un le contenu du sac, et de deux comment se passait une inspection de sac...oui mais la notre était "made in école des fusiliers"....
A suivre.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Mer 7 Juil 2010 - 16:48

Le temps venait à peine de s'écouler que deux "aboyeurs", se pointaient afin de faire leur travail.
Spoiler:
Déjà, nous devions nous mettre aux pieds des lits superposés et ce au garde à vous.
Lorsque l'un des instructeurs arrivait, il fallait que nous nous présentions dans le style conventionnel suivant..."Élève.. fusilier.......à vos ordre (en citant le grade de l'instructeur).
Ce dernier allait vers le lit (moi je dormais à l'étage), et muni de ses gants blancs allait chercher un des tricots rayés, le laissait tomber au sol d'un air dégoûté et marchait dessus avec son 42 fillettes en prenant bien soin que les traces de la semelle de sa randjo soit bien imprégnée dans le tissus.
Ensuite en nous regardant droit dans les yeux (style la ligne bleue des Vosges), il nous crachait: c'est un sac de ....vous êtes que des gons...bandes de...etc...à refaire vous avez trente minutes.
Ben une demi heure pour laver le tricot rayé (ça c'était pour moi) le faire sécher et le repasser, (pour certains autres c'était le col, voir le pantalon), ben ça fait juste quand même.
Alors on s'adapte.
Direction illico presto, la salle de bain (petite qu'elle était, un lavabo une douche et puis basta).
Et a chacun son tour et sans s'endormir sur le bout de...tissus, l'un lavait l'autre repassait, pour en définitive refaire le marin sur son lit....
La demi heure passait (chrono en main), l'aboyeur se repointait.
Nous toujours aux pieds des lits, au garde à vous, nous présentant à nouveau (devait être amnésique le gars) commençant à en avoir plein les chaussures (suis poli) et au fond de nous même tremblions nous demandant s'il n'allait pas se passer un bis répétita.
Ben non première bonne nouvelle de la journée.
L'aboyeur "ben voilà c'est bien (pas parfait...fallait se contenter d'un bien )
vous ne pouviez pas le faire du premier coups? et de finir : dans dix minutes dans le hall....

A suivre.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Sac

Message par BRAI Alain le Jeu 8 Juil 2010 - 11:11

Spoiler:
Je te mets ma derniere inspection de sac pou[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]r te rajeunir(le lendemain je passais qm1)
avatar
BRAI Alain
Permanent
Permanent

Messages : 11640
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Dim 11 Juil 2010 - 8:31

Dix minutes plus tard et "pétantes" nous étions tous rassemblés dans le hall.
Spoiler:
Après nous être mis en rang, nous nous dirigeâmes vers les hauteurs de l'école pour la perception du matériel et de l'habillement qui est spécifique à notre spécialité.
Nous passons à la queue leu-leu devant un bas flanc, où se trouvaient derrière des "permanents appelés", qui nous distribuaient un peu en vrac faut bien le dire, battle-dress, godillots et patogas pas toujours à notre pointure, casque lourd, casque léger pour mettre dedans, sac à dos, ceinturons marron et blanc, guêtres verte pour l'exercice, guêtres blanches pour la garde à l'aubette et autres cérémonies , gourdes (2), gamelles, chaussettes kakis, et autres ...la liste n'étant pas exhaustive.
Ensuite équipés de tout ce barda, toujours en rang, nous regagnons le hall, avant de rejoindre nos chambrées, pour essayer de ranger tout ça.
Bien sûr les instructeurs nous ont fait un bon "spitche " sur tout ce matériel et en particulier concernant les godillots qui je dois préciser étaient tout neufs et brut (couleur du cuir). Il fallait donc que pour la première inspection, que nous soyons d'une part en tenue kaki, mais qu'en plus le ''pompes" soient dans leur couleur définitive, c'est à dire noires.
Donc premier travail après avoir casé le "matos", ça été de prendre la belle brosse (made Hourtin), quelques boites de cirage (il y avait un volatile de dessiné dessus, genre cigogne...qui donnait son nom à la marque), et aller huile de coude aidant, passer les couches, frotter...et toujours continuer, car le cuir neuf et brut, je puis vous dire que ça "pompe" (facile hein), le cirage.

A suivre.
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Ven 16 Juil 2010 - 19:31

Je reviens, je m'étais endormis sur le bout de gras.

Spoiler:
Quoi dire de plus...? ben que nous étions embarqués pour quatre mois de B E.
Tous les mercredis, nous embarquions dans les SF, et direction le grand air, la campagne. Nos instructeurs, voulaient que nos poumons soient propres...entre l'air du grand large alors que nous évoluions sur la place d'armes de l'école et la campagne morbihanaise, un vrai plaisir. Ah j'allais oublier de vous donner le nom de notre seconde résidence.
Nous effectuions notre villégiature dans un charmant village répondant au doux nom de QUISTINIC What a Face pale affraid

Notre hôtel se trouvait dans un champ où se dressaient des baraquements en bois ( un peu comme dans le film ''le pont de la rivière Kwaï), au centre la place d'arme (il y en a toujours une chez les fus), où se dressait également droit comme un I un mat de pavillon.
L' équipement des baraques était assez spartiate....Quelques lits à étages, sommiers à ressort, sans matelas..c'est mieux après l'exercice ça masse les lombaires....
Pas de cuisine...normal nous avions dans nos sacs à dos nos bonnes rations qui dataient....de mon année de naissance (entre autre...j'ai eu l'occasion d'en manger des moins "fraiches")...comme quoi en France on était capable de garder la bouff en conserves pendant pas mal d'années, nos gamelles en allu....et le pain frais d'il y avait deux jours émanant de l'école , mais qui au passage avait pris l'humidité.
Voilà pour l'implantation du décors...

A suivre.
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Ven 16 Juil 2010 - 19:42

Je vous rassure GOOGLE à retrouvé Quistinic.
Je mets donc en place sa situation géographique afin que vous puissiez vous rendre compte du décors...

C'est là.....
Spoiler:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

autant pour moi..là je pense que vous allez mieux voir

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par CASTEL Lionel le Sam 17 Juil 2010 - 21:33

Bravo Jean-Paul! Il y a une quinzaine de jours je pensais à toi en arpentant la campagne du Lyonnais sac au dos pour dix huit bornes topo avec sac, repas tiré de celui-ci et provenant d'une boite de "rasquets", le soir nous eûmes même le plaisir de dormir en bivouac tactique (enfin tu connais...) que du bonheur et, pour finir une super fiesta!
avatar
CASTEL Lionel
Nouveau sur le quai
Nouveau sur le quai

Messages : 9
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Lun 19 Juil 2010 - 9:19

La suite bientôt, faut que je me sauve.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Rapport KIEFFER(recu dans la boite courriel de ma fille)

Message par BRAI Alain le Lun 19 Juil 2010 - 10:41

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
BRAI Alain
Permanent
Permanent

Messages : 11640
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Lun 19 Juil 2010 - 11:15

Merci Alain, ça c'est une pièce à archiver.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par yvon le Lun 19 Juil 2010 - 11:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui,impressionnant ! J'ai eu la chance de voir tout cela au musée des Fus/Cdos à l'école des Fus. de Lorient .
Un musée à voir absolument si vous passez à Lorient .
avatar
yvon
Permanent
Permanent

Messages : 2104
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Lun 19 Juil 2010 - 12:21

Je continue mes péripéties .

Spoiler:
Quistinic qui était notre centre d'entrainement en campagne, n'était pas notre tasse de thé, enfin ce qui me concernait.
Nous y faisions des marches de 8 kms...en courant avec tout le barda, des trous dans le sol afin de nous familiariser avec la joie du campement en opération... (il pleut, on creuse avec notre pelle US et en binôme avec chacun son poncho on dresse une tente. Oui mais pendant qu'on creusait le trou se remplissait d'un liquide qui normalement est utilisé pour se laver..Une fois fini, il fait nuit direction le sac de couchage et dodo. Oui mais un petit malin se pointe avec une grenade à plâtre afin de simuler une attaque du bivouac, et ce où nous étions dans notre premier sommeil.
Il nous avait été formellement conseillé de ne pas quitter nos pompes, sous le prétexte que le lendemain au levé, vu l'humidité qui régnait, il nous aurait été impossible de rentrer nos pieds dans les godillots. Maintenant on comprend pour quoi.)
Cet épisode de guéguerre terminé, on remballe tout, et direction la base, oui mais au pas de course, jusqu'aux ridelles des SF qui nous attendaient quelques metres plus loin plus loin. Une fois les "gros culs" en vue avec leur feux rouges allumés, nous avions un peu plus de "niac", pensant que l'exercice se terminant nous serions assez rapidement aux pieux qui sont quant même plus confortables malgrè couchés à même les ressorts, que notre trou rempli de flotte...Mais que nenni.
Lorsque le premier de la troupe c'est pointé au cul du camion et à touché la ridelle, le chauffeur enclencha la 1ére et disparut dans la nuit. (Il avait reçu l'ordre de partir lorsqu'il voyait le premier arriver)....là la hargne et le sentiment d'injustice et de" foutage de gu... " nous a tous envahi.
Du coup on ce tapait une belle marche de 8 (en courant toujours avec le barda), jusqu'au campement.
Une fois que la troupe était au complet, en colonne couvrez, vérifications du matériel, gourdes en particulier.
Il devait être environ3/4h du matin.
Après l'inspection, on pensait tous que nous allions enfin nous coucher. Encore tout faux. Marche en canard en faisant deux voire trois fois le tour de la place d'arme, avec le fusil au bout de nos bras, et bien sûr le sac toujours sur le dos. Par contre je ne me souviens plu si le porteur de l'AA 52, devait aussi la porter à bout de bras...Je ne pense pas, on avait du la lui enlever et lui donner un fusil, ou une MAT.
C'est exercice terminé nous avons pu aller nous coucher.
Branlebas à 07h00.... Je puis vous dire que nous ressemblions à ça

A suivre
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le lien du rapport

Message par BRAI Alain le Lun 19 Juil 2010 - 16:35

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=296&u=15199022][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/url]
avatar
BRAI Alain
Permanent
Permanent

Messages : 11640
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par Jean-Paul le Lun 19 Juil 2010 - 17:09

Après avoir passé nos deux jours au grand air, retour à l'école des fus.
Embarqués dans les SF, trempés comme des soupes, frigorifiés, nous réussissions quand même à roupier les un contre les autres, malgré les soubresauts du véhicule.
Spoiler:
Interdiction de descendre les bâches "bâbord, tribord", pour cause de sécurité et de toutes façons le code de la route l'interdisait...donc on avait le droit de se pellait un peut plus.
Arrivés à l'école des fus, en rang marchant au pas et en chantant, direction l'armurerie pour dans un premier temps nettoyage des armes , ensuite inspection d'armes et si pas propres vous connaissez le tarif?......
Enfin remise des armes à l'armurier.
Retour aux chambrées toujours en rang marchant au pas et en chantant.
Là allait commencer une autre corvée. Celle du nettoyage et décrassage et du bonhomme et de la tenue.
Problème, salle de bain exiguë pour 6...Donc fallait s'organiser.
Les douches étaient prisent dans un premier temps tout habillé car c'était plu facile pour laver le battle dress... , ensuite douche normale pour nettoyer le bonhomme.
Nous avions une course contre la montre à gagner.
En effet de mémoire il me semble que nous n'avions que deux heures pour nous présenter en tenue "nickelle" dans le hall.
Donc matériellement impossible de sécher le linge.
Heureusement le fer à repasser était là.
Pendant que l'un repasser les autres nettoyaient les godillots, et je puis vous dire que ce n'était pas une mince affaire, car faire briller du cuir trempé... What a Face
Un de nos instructeurs disait: "je veux pouvoir me coiffer en regardant vos pompes" ce qui voulait dire, vous l'avez compris, qu'il fallait qu'elles brillent comme un miroir.
Et bien croyez moi si vous le voulez, non seulement au bout de deux heures nos étions fin prêts pour l'appel, mais en plus nous étions propres comme un sous neuf.
Cela ne nous a pas empêché et ce pour la forme d'exécuter une belle série de 50 pompes , mais comme je l'ai déjà écris cela faisait parti de la tradition de l'école. Lorsque nous n'en faisions pas (je vous rassure c'était très rare) nous nous demandions ce qui allait nous tomber sur le "râble"

A suivre.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18128
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: FUSILIER MARIN

Message par BRAI Alain le Lun 19 Juil 2010 - 19:06

Et si l un d entre vous calait sur les 50 pompes,quel etait le regime pour tous?
scratch
avatar
BRAI Alain
Permanent
Permanent

Messages : 11640
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum