QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Jeu 12 Aoû 2010 - 19:08

Le document que je mets en ligne, m'a été fourni par mon père.
Le croiseur D'Estrée à participé à la 1ére guerre mondiale, et aurait opéré du coté des Dardanelles
Se trouvait à bord mon grand oncle (Henri Lagadec), décédé en face de la Syrie en 1915...je ne sais pas dans quelles conditions.
Spoiler:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et là j’ai le nom du commandant du bateau lorsque Grand Tonton était à bord :

JOURDAN de la PASSARDIÈRE François Marie

Né le 11 mai 1875 - Décédé.
Entre dans la Marine en 1891, Aspirant le 5 octobre 1894, Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1896. Au 1er janvier 1897, port BREST. Au 1er janvier 1899, Second sur un torpilleur de la Défense mobile de DUNKERQUE. Officier breveté Fusilier. Au 1er janvier 1901, sur le croiseur "LAVOISIER", Escadre de Méditerranée (Cdt Raoul DE BEAUSACQ). En février 1902, Second sur l'aviso "BENGALI", Division navale de COCHINCHINE (Cdt Albert HÉROU). Au 1er janvier 1903, Second sur le cuirassé "VAUBAN", en réserve spéciale à SAÏGON (Cdt Jean RATYÉ). Lieutenant de vaisseau le 5 février 1904. Au 1er janvier 1911, en résidence à PARIS, Officier-Élève de l'École Supérieure de la Marine. Breveté la même année. De mars 1915 à janvier 1917, Commandant le croiseur "D'ESTRÉES". Capitaine de frégate le 24 novembre 1916

Et en dessous l’histoire du bateau :



Au 1er janvier 1899, en achèvement à ROCHEFORT.
Commandant : Dominique BONIFAY, Capitaine de frégate.
Mécanicien principal de 1ère classe : Henri FOUQUE.

Au 1er janvier 1901, Division navale de l'Océan Atlantique (Contre-Amiral Ernest RICHARD, Commandant en chef la division).
Commandant (du 9 mars 1900) : Marie De RAMEY de SUGNY, Capitaine de frégate.
Second : Gustave BRONKHORST, Lieutenant de vaisseau.
Enseignes de vaisseau : Alfred De la BARRE de NANTEUIL le FLÔ - Hyacinthe GARNIER (torp.)- Georges HÉBERT (fus.) - Louis LENIAU - Marie QUESNEL (can.).
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Baptistin PAUL - 2ème classe : Adrien TURPIN.
Commissaire de 2ème classe : Joseph WILLOTTE.
Médecin-Major (du 24 juin 1899) : Eugène LECLERC.
Aspirants : Jacques ANGER - Joseph De BRONAC de VAZELHES - Paul DESPREZ-BOURBON - Hippolyte VINCENT.

Au 1er janvier 1902, Division navale de l'Océan Atlantique (Contre-Amiral Paul SERVAN, Commandant (du 6 mai 1901) en chef la division).  
Commandant (du 29 juin 1901) : Henri SUISSE, Capitaine de frégate.
Second : Henri DURAND, Lieutenant de vaisseau.
Enseignes de vaisseau : Pierre CHÂTEAUMINOIS (torp.) - Georges HÉBERT (fus.) - Louis LENIAU - Ange LUCIANI - Marie QUESNEL (can.).
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Baptistin PAUL - 2ème classe : Adrien TURPIN.
Commissaire de 2ème classe : Aubin LAISSUS.
Médecin-Major (du 9 mars 1902) : Charles TITI, Médecin de 1ère classe.
Aspirants : Jacques ANGER - Joseph De BRONAC de VAZELHES - Paul DESPREZ-BOURBON - Hippolyte VINCENT.

Au 1er janvier 1903, Division navale de l'Océan Atlantique (Contre-Amiral Louis RIVET, Commandant (du 23 octobre 1902) en chef la division.  
Commandant : Henri SUISSE, Capitaine de frégate.
Second : Henri DURAND, Lieutenant de vaisseau.
Enseignes de vaisseau : Pierre CHÂTEAUMINOIS (torp.) - Fulgence CHOLLET - Gabriel PASSERAT de la CHAPELLE - Fernand RENAUX (can.) - Jules VERNISY.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : René TANGUY - 2ème classe : Pierre MENAND.
Commissaire de 2ème classe : Aubin LAISSUS.
Médecin-Major : Charles TITI, Médecin de 1ère classe.
Aspirants : Jules BERGEON - Jean BOILEAU - André MANIÈRE - Pierre VOISIN.  

En janvier 1911, Station de la Côte Est d'AMÉRIQUE et surveillance de la pêche à TERRE-NEUVE.  
Commandant (de janvier 1911) : Jules PROUHET, Capitaine de frégate.
Second : Charles BOULAIN, Lieutenant de vaisseau.
Enseignes de vaisseau : Jean DELAYE - Émile LACROIX - Prosper LAMBERT - Pierre THÉVENOT - X (non identifié).
Mécanicien principal de 1ère classe : Gilbert PASSAT - 2ème classe : Pierre SÉVEILLAC.
Commissaire de 2ème classe : Joseph MAGNON-PUJO.
Médecin-Major : Pierre DUFRANC, Médecin de 1ère classe.


Si quelqu'un a quelque chose sur ce bâtiment, c'est le moment d'éclairer nos lanternes.
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Mer 18 Aoû 2010 - 13:51

Je reprends le sujet ayant quelques informations supplémentaires.
Mon grand oncle Lagadec Henri Émile (gabier breveté), fut tué devant BANIAS le 18 Mai 1915 (suis né le 18 mai, 38 ans plus tard..est-ce un signe) par trois balles "DUM DUM" Mauser...tirées par l'ennemi.

Je joins pour commencer, ce qui a été enregistré par le "Pacha" du D'Estrée sur son livre de bord.

Quant au journal de bord, pour le 19 mai
Outre PV de consommation extraordinaire pour la confection d'un cercueil pour le corps du gabier breveté Lagadec, tué à l'ennemi devant Banias (0m3, 17 - Planches en bois de sapin de 2 à 3 cm - 8 K de zinc - 4 k de fer blanc brillant - 3 k de soudure d'étain) --- (Pardon pour ces détails ...)

"Commencé le déchargement du voilier capturé. Retour du vapeur avec les planches pour faire un cercueil.
Arrivée du prêtre pour le service funèbre. Terminé le déchargement du voilier. Mis les tribordais aux postes de veille.

Quart de 16 h à 20 h
Changement de tenue pour les hommes assistant à l'enterrement.
Mis le pavillon et la flamme en berne.
Départ du corps et des hommes assistant à l'enterrement
Mis les couleurs à bloc.
Remorqué la goélette dans le port.
Vapeur au Commandant et aux Officiers pour le retour des obsèques.

Je joins également le lien qui est officiel, qui pourrait vous intéresser (des fois que vous ayez des ancêtres mort pour notre France pendant la grande guerre.)
Pour naviguer sur ce site me consulter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A suivre




Dernière édition par Jean-Paul le Ven 27 Aoû 2010 - 10:17, édité 1 fois
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Ven 27 Aoû 2010 - 10:16

Voici les échanges de courriers entre le commandant du croiseur d'Estrée et l'amiral commandant.

Inutile de vous dire que je suis très fier de mon grand oncle.

Vous pouvez constater que déjà à cette époque les informations passaient et il n'y avait ni téléphone ni internet.
Spoiler:

L’engagement de Banias (18 mai 1915)


(Croiseur D’Estrées – alors commandé par le lieutenant de vaisseau François Jourdan de la Passardière – Registre historique de la correspondance du commandant : S.G.A. « Mémoire des hommes, Cote SS Y 168, p. num. 43 à 45, 47, notes n°s 48, 49 et 55.).


I. – Rapport de l’enseigne de vaisseau F. Le Guillou au lieutenant de vaisseau François Jourdan de la Passardière, commandant le D’Estrées (18 mai 1915).


« n° 48. Bord, Famagouste, 18 mai 1915.


L’Enseigne de vaisseau de 1re classe Le Guillou F. R.
à Monsieur le Lieutenant de vaisseau, Commandant le D’Estrées


Commandant,

Je vous rends compte des faits suivants qui se sont passés hier après-midi devant le village de Banias.
J’ai quitté le bord vers midi avec le vapeur remorquant le youyou pour aller visiter une goélette turque mouillée à Banias. Monsieur l’Enseigne de vaisseau Van der Kemp m’accompagnait dans le vapeur.
Un peu avant d’arriver à la goélette, j’ai fait larguer le youyou dont je n’avais plus besoin et lui ait ordonné de prendre le large. Le vapeur a alors accosté la goélette qui se trouvait environ à trente mètres de terre. Aussitôt, de nombreux coups de feu ont été tirés sur les deux embarcations. Nous avons riposté à coups de canon de 37 et à coups de fusil en faisant arrière pour nous éloigner.
A environ deux cents mètres du rivage, nous avons rejoint le youyou et lui avons donné la remorque. J’ai appris alors que deux hommes étaient blessés dans cette embarcation.
Dès que je l’ai pu, j’ai fait accoster le youyou pour me rendre compte de l’état des blessés. J’ai trouvé le patron du youyou, le matelot gabier Lagadec, étendu dans l’embarcation inanimé, et le matelot Percelé grièvement blessé à la jambe.
Les tireurs, que j’évalue à plus de cent, étaient abrités dans des maisons et derrière des murs bordant le rivage d’une cinquantaine de mètres. Dans le nombre, nous avons distingué beaucoup de civils.
L’armement des deux embarcations a montré le plus grand sang-froid sous le feu de l’ennemi.

Signé : F. Le Guillou. » (1)
___________________________________________________________________________

(1) Très probablement François René Le Guillou, né le 18 juillet 1888 au Faou (Finistère) (Base Léonore).


II. – Lettre du lieutenant de vaisseau François Jourdan de la Passardière au vice-amiral, commandant la 3e escadre (20 mai 1915).


« n° 49. Bord, 20 mai 1915.


Le Lieutenant de vaisseau Jourdan de la Passardière, Commandant le D’Estrées
à Monsieur le Vice-amiral, Commandant la 3e Escadre


Amiral,

J’ai le profond regret d’avoir à porter à votre connaissance la mort du gabier breveté Lagadec Henri Émile, n° 10.943 – Douarnenez, tué glorieusement à l’ennemi le 18 mai 1915 devant la petite ville de Banias.
Le rapport de Monsieur l’Enseigne de vaisseau Le Guillou que je joins à ma lettre et mon rapport d’opérations vous donneront tous les détails sur cette action au cours de laquelle l’aide canonnier Percelé Clet Yves, n° 6.982 – Audierne, a été également grièvement blessé d’une balle qui lui a brisé la jambe.
A la fin de son rapport, M. Le Guillou dit : " L’armement des embarcations a gardé le plus grand sang-froid sous le feu de l’ennemi."
Mais il m’appartient, et ce m’est une grande satisfaction, de vous signaler d’une façon plus complète la belle conduite du personnel du D’Estrées.
M. Le Guillou, Enseigne de vaisseau de 1re classe, qui était chef de l’expédition, s’est déjà signalé lors de l’affaire des Piliers de Jonas. Brave et plein de sang-froid, il a fait de nouveau preuve d’une grande présence d’esprit et a donné à tous le plus bel exemple. En regagnant le bord, il a donné les premiers soins à ce malheureux Lagadec et c’est avec un calme absolu qu’il m’a rendu compte des événements.
M. Van der Kemp, Enseigne de réserve de 1re classe, a fait preuve des mêmes et belles qualités que M. Le Guillou. Cet officier d’un entrain remarquable, d’un jugement très éclairé, a déjà rendu de grands services depuis le début de la guerre. Une heure après l’action, alors que je lui avais confié momentanément une prise, il a par sa manœuvre habile capturé un autre petit bâtiment ottoman.
Ces deux officiers sont des modestes. " Nous n’avons fait que notre devoir ", m’ont-ils répondu. Oui mais ils l’ont fait de façon calme et intelligente et ont évité des pertes cruelles.
Je vous signale, Amiral, la belle tenue au feu de tous les hommes dont les noms suivent mais plus particulièrement celle des hommes du youyou qui a paru spécialement visé.
Une mention toute particulière est due au matelot Percelé. Bien que grièvement blessé et étendu dans le fond de l’embarcation, il a jusqu’à l’arrivée à bord bouché avec la main le trou fait par une balle dans le fond du youyou. En outre, alors que M. Le Guillou voulait s’occuper de lui, il lui a répondu qu’il valait mieux s’occuper de son camarade Lagadec qui était plus malade que lui.

― M.M. Le Guillou, Enseigne de vaisseau de 1re classe.

Van der Kemp, ................. d° ......................

ARMEMENT

Armement du vapeur

― Salmon Auguste, Quartier-maître de manœuvre.

― Bervas Jean-Marie, Timonier breveté.

― Plantié Abel, Canonnier breveté.

― Prigent François, Matelot sans spécialité.

― Josse Augustin, ............. d°.............. .

― Le Gall Goulven, Quartier-maître mécanicien.

― Le Meur Gabriel, Chauffeur breveté.

Armement du youyou

― Lagadec Henri, Gabier breveté, patron.

― Percelé Clet, Matelot aide-canonnier.

― Miliner Gabriel, Aide-fusilier.

― Riou Casimir, ....... d°....... .

Nombre de ces hommes avaient déjà fait partie d’expéditions semblables.

En terminant, Amiral, je dois attirer votre attention sur deux points :

1° – Les Turcs emploient des balles dum-dum ou dum-dumisées ; j’en ai recueilli dans les embarcations.

2° – Nous avons constaté que les civils turcs sont armés. Un prisonnier nous a confirmé que, dans la région de Latakié, tous les fusils Martini confisqués aux Druses il y a 3 ou 4 ans avaient été répartis dans la population civile.
Les nombreux civils que l’on apercevait sur la plage et sur lesquels je me suis efforcé de ne pas tirer étaient donc armés. Si je l’avais su en temps utile, j’aurais immédiatement bombardé au lieu de leur laisser le temps de s’enfuir.

Signé : Jourdan de la Passardière. »


III. – Note du lieutenant de vaisseau François Jourdan de la Passardière au vice-amiral, commandant la 3e escadre (25 mai 1915).


« n° 55. Bord, Port-Saïd, 25 mai 1915.


Le Lieutenant de vaisseau Jourdan de la Passardière, Commandant le D’Estrées
à Monsieur le Vice-amiral, Commandant la 3e Escadre


Amiral,

Comme suite à ma lettre n° 49 relative à l’engagement de Banias, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir accueillir favorablement la présente demande de récompense pour le personnel qui s’est distingué dans cette action.


1° – Citation à l’ordre de l’Escadre de M.M. Le Guillou, Van der Kemp, et du personnel dont le nom suit :

― Salmon Auguste, Quartier-maître de manœuvre ;

― Bervas Jean-Marie, Timonier breveté ;

― Plantié Abel, Canonnier breveté ;

― Prigent François, Matelot sans spécialité ;

― Josse Augustin, ............. d°............... ;

― Le Gall Goulven, Quartier-maître mécanicien ;

― Le Meur Gabriel, Chauffeur breveté ;

― Lagadec Henri, Gabier breveté, patron ;

― Percelé Clet, Matelot aide-canonnier ;

― Miliner Gabriel, Aide-fusilier ;

― Riou Casimir, ....... d°........ .


2° – Citation à l’ordre de l’Armée du gabier Lagadec, mort glorieusement, du matelot sans spécialité Percelé, grièvement blessé, et de M.M. les Enseignes de vaisseau Le Guillou et Van der Kemp qui ont fait preuve des plus belles qualités d’initiative, de sang-froid et de courage.

Je rappellerai que c’est la seconde fois que M. Le Guillou se signale.

Signé : Jourdan de la Passardière. »


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jakez le Sam 28 Aoû 2010 - 10:48

Impressionnant! J'imagine que ta sensibilité s'en est pris un coup par le travers. Découvrir de tels détails sur un proche,ce n'est pas rien.
avatar
Jakez
Sur le bord
Sur le bord

Messages : 793
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Sam 28 Aoû 2010 - 13:46

ben oui mon frangin...
Mon souci est que je n'arrive pas à me projeter dans le passé...(chose à priori logique), mais en lisant tout ces écrits officiels, j essaye d'imaginer ce qui a pu se passer, c'est peut être mon expérience de saco qui se met en avant...
N'ayant jamais connu mon grand oncle....le temps parle pour moi , mais ayant très bien connu son frère, c'était mon grand père, lui ressemblant, (je parle de moi), au niveau caractère, partant du principe que les "chiens ne font pas des chats" , je commence à mieux me comprendre..Bon là je délire vais peut être aller consulter....
Ce ci pour te rejoindre Jacques, les hommes de cette époque Bretons et marins de surcroit ne se posaient pas de question.....ils étaient Bretons avant d'être Français, (bon nombre ne parlaient même pas le Français) mais il n'ont jamais trahi leur patrie. "c'est également valable pour toutes nos régions, et malheureusement l'histoire nous le rappelle quelques années plus tard avec nos Alsaciens, nommés "les malgré eux "

Je le répète suis très fier de mon grand oncle, et j'aurai voulu lui ressembler.

J'ai un même exemple de mon autre grand oncle côté Papa, mais lui était artilleur, j'ai également des documents. Je suis entrain de réfléchir pour ouvrir un sujet 14/18...


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jakez le Sam 28 Aoû 2010 - 14:43

Peut-être Jean-Paul, peut-être...pour ce qui est des raisons qui ont poussés ces hommes au dépassement de soit. Mais il y a un lien assez incroyable de génération en génération.
Ton grand oncle, comme ses frères d'armes, était animé par le "Devoir". Il a accompli sa mission au péril de sa vie car les circonstances du moment ont fait qu'il a pris cette décision à ce moment précis, quelqu'en soit les conséquences.
Bien plus tard des Valeureux en ont fait de même. Comme ceux quittant l'Île de Sein pour l'Angleterre car ils sentaient en eux que leur "Devoir" était d'être là bas...
Comme ceux qui sont partis, volontaires, pour virer les Japs et les Chinois d'Indochine, par ce qu'ils savaient que leur "Devoir" était là bas.
Et,au bout du compte, cette sève qui coule dans nos veines, notre héritage, qui a fait qu'à notre tour, nous avons découvert où est notre "Devoir". Celui par lequel nous avons tous procédé, quelque soient nos grades, nos spécialités, nos époques, au fait magnifique que: Le Navire Avance. Vaille que vaille. Et encore maintenant, nous faisons ce qu'il faut pour que: Le Navire Avance. Le Navire qui transporte nos épouses, nos enfants et tous ceux qu'on aime...la boucle est bouclée...
Il ne peut y avoir de grande réalisation humaine sans ce sens du "Devoir".
avatar
Jakez
Sur le bord
Sur le bord

Messages : 793
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Sam 28 Aoû 2010 - 15:11

oui Jacques tu as raison, et je suis sûr qu'au aujourd'hui, si notre nation devait se trouver en péril, il y aurait encore des hommes et des femmes car ces dernières ont œuvré pour la victoire il ne faut point l'oublier, eh bé on ferait bis répétita.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le croiseur d'Estrées

Message par BRAI Alain le Dim 30 Jan 2011 - 10:46

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Explication de l'appelation "croiseur protégé"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Famille d'Estrées
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Armoiries des d'Estrées
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Source net
Blason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Source netmarine
avatar
BRAI Alain
Permanent
Permanent

Messages : 11646
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Dim 30 Jan 2011 - 11:09

eh eh toujours à "l'affut" notre documentaliste.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Mar 28 Juin 2011 - 9:28

Je viens de recevoir un document manuscrit concernant la maman de mon grand oncle, qui se trouve devant les difficultés pour récupérer l'argent que ce dernier avait mis de coté et le rapatriement de son corps.
Cette lettre date du 21 Janvier 1916 écrite par le commissaire de bord du croiseur D'Estrée sur lequel servait mon grand oncle avant d'être tué, ( vous avez les circonstances plus haut).
Je trouve cette lettre très émouvante et dans les lignes écrites par ce commissaire, beaucoup d'humanité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jakez le Mar 28 Juin 2011 - 19:18

Quelle page d'Histoire. De France, de Ta Famille...Que d'émotions aussi en découvrant ces écrits. Que vas-tu encore découvrir?
avatar
Jakez
Sur le bord
Sur le bord

Messages : 793
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Lannig le Mar 28 Juin 2011 - 19:32

Qu'il est pas Basque, mais Parisien..... geek


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases"(Les tontons flingueurs)
avatar
Lannig
Administrateur technique
Administrateur technique

Messages : 2908
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jakez le Mar 28 Juin 2011 - 19:37

Après un coup pareil, mon P'tit Frère, je ne voudrais pas être à ta place... affraid
avatar
Jakez
Sur le bord
Sur le bord

Messages : 793
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Mar 28 Juin 2011 - 20:00

Je vais régler mes comptes ..mais ce, hors forum...( l'expérience ça aide) Very Happy
Lannig..demain au GAV plage arrière 05h00 du matin, ensuite je vais t'expliquer. scratch


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par jym le Mer 29 Juin 2011 - 8:04

Bonjour,

Ce post est très intéressant car, en plus de concerner l'un des notres, il parle de la guerre dans ce qu'elle a de quotidien, avec des mots sincères je pense.
Elle montre aussi comment était géré la perte d'un membre de la communauté du bord.
Un grand merci.
Question pratique ? Quelqu'un peut-il expliquer ce qu'étaient exactement les "dum-dum" ?
avatar
jym
Navigateur
Navigateur

Messages : 406
Date d'inscription : 17/06/2010
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Mer 29 Juin 2011 - 8:15

c'est une catégorie de balles...assez puissantes d’après ce que j'ai compris.
Un autre grand oncle à moi que j'ai eu la chance de coutoyer puisqu'il en est revenu, me parlait souvent de ce type de balles.

J'ai trouvé ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par POLINAR le Mer 29 Juin 2011 - 9:00

Quelqu'un peut-il expliquer ce qu'étaient exactement les "dum-dum" ? mais aussi,une balle de tennis envoyée par un africain (michel leeb) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
POLINAR
Permanent
Permanent

Messages : 4775
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par HATOUP le Ven 8 Juil 2011 - 17:21

L'explication donnée sur la balle DD dans le lien qui précéde est très bonne cependant l'article comporte une erreur pour ce qui concerne la munition moderne de 5.56.
En effet la balle Dum Dum s'écrase à l'impact elle a donc ce qui s'appele un pouvoir d'arrêt important (capable de projeter vers l'arriére au moment du choc, une personne montant à l'assault) et fait comme il est écrit des dégâts énormes sur les membres en particulier ou toutes surfaces dures rencontrées sur son passage . Si elle ne trouve aucune résistance dans sa course, elle peut ressortir. Les trous d'entrée et surtout de sortie de ces projectiles provoquent des blessures orificielles impressionnantes .
On peut facilement faire d'une balle ordinaire une Dum dum sans être un grand bricoleur mais je ne vous donnerai pas la recette rassurez vous .
A la différence, la munition de 5.56 actuelle est une balle trés petite, trés dure et effilée, surtout dotée d'une haute vitesse initiale lors de son tir . A son impact sur un être humain, elle n'a pratiquement aucun pouvoir d'arrêt . (ce qui explique que les armées de l'OTAN après la guerre du Vietnam aient réutilisé le 7.62 et le 9 mm un moment abandonné pour l'exclusivité par raison logistique du 5.56) . Par contre entrant dans corps humain à très grande vitesse elle s''enfonce profondement dans les corps et du fait de son faible poids tourne sur elle même sans ressortir en fin de course tout en provoquant dans sa trajectoire des cavités importantes sources d'émoragies internes . Ces blessures internes peu visibles extérieurement sont beaucoup plus difficiles à soigner car plus dévastatrices d'organes vitaux et de plus difficiles à extraire.
J'espère ne pas vous avoir ennuyé avec ces quelques petites prècisions un peu hors sujet mais c'était pour répondre à la question posée
HATOUP

avatar
HATOUP
Mémoire et savoir
Mémoire et savoir

Messages : 2546
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Ven 8 Juil 2011 - 18:54

Non mon bon René, tu ne nous as pas ennuyé bien au contraire, tes explications sont très claires, et me font comprendre en ce qui concerne mon ancêtre la manière dont il est décédé.
Tout ce que j'espère (mais il est trop tard ) c'est qu'il soit mort sur le coup et qu'il n'ai pas souffert.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par jym le Sam 9 Juil 2011 - 9:30

Ah ! l'imagination que peut avoir l'être humain quand il s'agit de trucider son prochain et ça depuis sans doute l'âge des cavernes.
avatar
jym
Navigateur
Navigateur

Messages : 406
Date d'inscription : 17/06/2010
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jakez le Sam 9 Juil 2011 - 18:50

Pour rebondir sur la doum doum, si j'ose dire... Ce type de balle est employé pour la chasse au sanglier, par exemple. Mais avec un fusil de chasse. Le même fusil que tout le monde connait avec deux canons et le tout basculant pour le charger. La munition a la forme d'une bobine de fil vite et est contenue dans une cartouche de chasse. Portée max efficace: 80m.
avatar
Jakez
Sur le bord
Sur le bord

Messages : 793
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

"Un marin tué dans les Dardanelles"

Message par Tricot Rayé le Sam 17 Nov 2012 - 19:26

Jean-Paul et moi-même pouvons être fiers de notre grand oncle...

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Tricot Rayé
Sur le bord
Sur le bord

. : Marinette
Messages : 738
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Sam 17 Nov 2012 - 19:33

J'avais déjà ouvert un post ici:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Tricot Rayé le Sam 17 Nov 2012 - 19:38

Désolée,peux tu déplacer l'article ou le supprimer, je vais le refaire... si tu le déplaces, il faudrait rajouter un "S" à fiers... !!! Embarassed
Merci grand frère.
avatar
Tricot Rayé
Sur le bord
Sur le bord

. : Marinette
Messages : 738
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'ESTREES (1900-1922) : généralités

Message par Jean-Paul le Sam 17 Nov 2012 - 19:42

C'est fait...
Je pense que tu n'as pas besoin de refaire ton article, j'avais déjà tout regroupé dans le forum: "Batailles Historiques".
Maintenant si tu as autre chose à rajouter, mets le à la suite.
J'ai vu et lu le document chez nos parents. Very Happy


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 18143
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum