QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

vieux Brest

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

le paquebot Normandie fait halte à Brest

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mer 9 Mai 2018 - 19:03

Le 8 mai 1935, le paquebot Normandie fait halte à Brest au cours de ses essais de vitesse. Trop grand pour le port, il reste en rade face à la jetée sud amarré au coffre dit du Léviathan (transport de troupes américaines durant la Première Guerre Mondiale). Il repart dès le 9 mai 1935 pour reprendre ses essais de vitesse aux Glénan.

Vue du plus grand paquebot du monde d'alors, le 9 mai 1935, lors de sa sortie de rade, au passage du goulet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




©️ Archives de Brest
avatar
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 25752
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Place de la Liberté à l'automne 1944

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mar 15 Mai 2018 - 16:59

Place de la Liberté à l'automne 1944. De gauche à droite le Bouillon Duval, la rue Jean Jaurès, les ruines de "A l'Etoile du Nord", l'arrière des maisons de la rue Victor Hugo, entre les ormes l'immeuble des contributions directes et derrière les ormes, à droite, la rue Branda et les maisons de la rue Yves Collet. Photographie Max Fauchon.

A noter : cette photo forme un panoramique avec la dernière photo présentée dans notre album le 17 avril dernier. Nous recherchons dans nos fonds si le panoramique s'étend encore avec d'autres photographies.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



©️ Archives de Brest
avatar
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 25752
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Luis de Góngora, Córdoba, Espagne 11 Juillet 1561 – 23 Mai 1627

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mer 16 Mai 2018 - 16:12

Luis de Góngora, Córdoba, Espagne 11 Juillet 1561 – 23 Mai 1627
C’est un Brestois on ne peut plus d’adoption que nous vous proposons ce mois-ci. Gongora, poète et dramaturge du Siècle d’Or espagnol fut le principal représentant de la littérature connue sous le nom de Culteranismo ou Gongorismo. Son oeuvre sera imitée tant dans son siècle que dans les siècles ultérieurs en Europe et en Amérique. Ses ouvrages furent le sujet d’exégèse dès sa propre vie. A 14 ans il est nommé chanoine de la cathédrale de Cordoue et y devient le poète le plus reconnu de son époque, recevant même les éloges de Miguel de Cervantes (l’auteur de Don Quichotte). En 1589 il voyage à travers l’Espagne et compos sonnets, romances, poèmes satiriques et lyriques. Il a écrit, entre autres ouvrages : Oda a la toma de Larache, Polifemo et son ouvrage le plus ambitieux, et incomplet, Soledades.
Philippe III le nomme aumônier royal en 1617. Góngora vient donc vivre à Madrid hôte de la Cour jusqu’à 1626. Il s’y ruine en obtenant postes et avantages pour presque toute sa famille. En 1627 il retourne à Cordoue où il décède, dans une extrême pauvreté, d’une apoplexie.
Cet illustre poète espagnol, inconnu ou presque en France, est, étonnamment, devenu brestois d’adoption par son œuvre. 8 pages de ses poèmes, patiemment recopiés de manière manuscrite (et non pas extraits d’une édition imprimée) ont servi de page de garde à un registre paroissial de Recouvrance au début du XVIIIe siècle. Quel destin a amené l’œuvre de Luis de Góngora à intégrer aussi intimement le patrimoine brestois ? A l’heure actuelle nous ne pouvons répondre à cette question.

Portrait de Luis de Góngora par Velazquez.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



©️ Blanca Perez, stagiaire aux archives de Brest janvier-février 2018.
avatar
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 25752
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

La reconstruction de l’église Saint-Louis à Brest

Message par Patrick le SCOUARNEC le Dim 20 Mai 2018 - 17:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 25752
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum